1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Archive for octobre 2009

Idée n°8 : cesser le feu

with 6 comments

La nouvelle est tombée ce matin : les deux incendiaires de Calenzana ont été condamnés à 3 ans de prison ferme. La commune et un certain nombre de citoyens s’étaient portés partie civile dans l’affaire. Il est révolu, le temps où des élus intervenaient pour prendre la défense des pyromanes. Loin de moi l’idée de me réjouir qu’on ait mis des humains en prison, mais au moins le signal est clair : on n’est plus impunément incendiaire en Corse.

Dans les argumentaires entendus ce matin, soulignant la gravité des faits, il y a bien entendu la mise en danger d’autrui, mais aussi celui-ci : à Calenzana, départ du GR20, des touristes pourraient renoncer à leur randonnée s’ils apprenaient qu’il y a eu des incendies dans le secteur. De la destruction de la faune, de la flore, des sols, rien. Le touriste semble être désormais la seule espèce vraiment protégée par ici. Du moins lorsqu’il s’agit d’argumenter de la gravité des faits, c’est l’aspect économique qui semble le seul à même de convaincre.

Nous sommes dans un monde où, si vous voulez plaider que c’est mal d’allumer des incendies, il vous faudra démontrer que cela peut avoir un impact économique négatif. La Balagne a pu brûler et rebrûler, des pompiers professionnels, volontaires ou bénévoles ont pu y perdre leur vie, personne n’a jamais réussi à mobiliser sérieusement contre cet état de fait. Mais on réalise soudain que ça pourrait rebuter le touriste, tout ce noir, et là, la rigolade est finie.

Pourtant, le principal problème à long terme des incendies n’est pas son impact sur la psychologie des juilletistes, mais bien celui sur l’environnement, à commencer par les sols. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Written by fabien

14 octobre 2009 at 17:02

Publié dans Réflexions techniques

Tagged with , ,

Idée n°7 : retrouver le Sens de l’Humus

with 2 comments

Nous avons appris beaucoup de choses durant les trois premières années du projet Le Sens de l’Humus. Nous avons créé cette association en 2006, avec pour ambition principale de connaître mieux les méthodes d’agriculture respectueuses des écosystèmes, des sols et des humains. Mais nous n’avons pas fait que nous soucier d’agroécologie. Nous avons expérimenté aussi d’autres manières  de gérer les rapports au sein d’un groupe. Au Sens de l’Humus, personne n’est chef, et même si, pour simplifier nos rapports avec les administrations, nous avions choisi de conserver un président et un trésorier, nous n’avons longtemps même pas eu de bureau complet, et jamais de conseil d’administration. Toutes les décisions se prenaient en réunion générale, et presque toujours au consensus. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

12 octobre 2009 at 11:11

Publié dans Sans classement fixe

Tagged with , ,

Idée n°6 : ne pas laisser le talent impuni

with 3 comments

Je ne sais pas si vous partagez mon sentiment, mais il existe dans ce pays une caste de gens dont il faut de toute urgence dénoncer les activité. Je veux parler de tous ces individus qui, dans leur activité quotidienne, mettent un point d’honneur à ralentir la marche de la croissance sous le prétexte fallacieux de bien faire leur travail. On ne dira jamais assez combien de points de PIB sont perdus chaque année à cause de tels comportements, et il importe de travailler à y mettre fin au plus vite.

Je suis persuadé que, vous aussi, vous connaissez dans votre entourage proche un ou plusieurs de ces tristes personnages. On en trouve dans tous les corps de métier, et même parmi les chômeurs, les retraîtés et jusqu’aux étudiants. Ces hurluberlus sont capables, tenez-vous bien, de travailler plus sans même caresser l’espoir de gagner plus. Simplement parce que ce qu’ils font ce qui leur plaît. Certains d’entre eux vont même jusqu’à être heureux simplement en exerçant leur activité quotidienne. On croit rêver, mais croyez-moi, le cauchemar est déjà réalité. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

10 octobre 2009 at 20:03

Publié dans Sans classement fixe

Tagged with ,

Idée n°5 : penser avec énergie

with 6 comments

Comprendre notre époque (mais est-elle vraiment différente des autres ?) nécessite un certain effort et une certaine rigueur dans la réflexion. Cela implique de ne pas être paresseux dans l’analyse, et d’essayer d’élargir autant que possible le point de vue.

La question du problème énergétique (plus précisément électrique) de la Corse en est une excellente illustration.

Quand on parcourt différents documents sur la question du devenir énergétique de la Corse (documents officiels et documents alternatifs), on découvre de profondes divergences de vue entre les acteurs, mais aussi un large consensus sur un certain nombre de constats, qu’on pourrait résumer ainsi : la demande d’électricité augmente rapidement, il faut la satisfaire, et surtout ne pas revivre l’hiver 2005. Les divergences portent sur la manière de produire ou d’importer suffisamment d’électricité, avec actuellement une opposition fioul lourd contre gaz naturel. La question des énergies renouvelables ne fait pas réellement débat, tout le monde est pour, même si certains points techniques ne sont pas tranchés, comme le couplage des barrages et des champs éoliens et photovoltaïques.

S’il semble évident qu’il est préférable de produire au gaz plutôt qu’au fioul lourd, s’il est certain qu’il faut assurer un approvisionnement suffisant à la Corse et ne pas revivre 2005, que le renouvelable a un bel avenir en Corse, un certain nombre de points cruciaux semblent échapper au débat, ou ne pas y prendre la place qu’ils méritent. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

9 octobre 2009 at 13:18

Idée n°4 : composter à tous les étages

with 5 comments

En Corse, le compostage individuel semble bien parti. Plusieurs collectivités ont lancé des programmes visant à promouvoir cette honorable activité auprès de leurs concitoyens. Des composteurs de jardin sont mis à disposition ici et là, et le consensus semble se faire sur l’importance de cet acte. Pourtant, de nombreux citadins se désolent de ne pas posséder de jardin, et de ne pas pouvoir participer au mouvement. Ils s’en plaignent à l’occasion sur le forum de RCFM.

En conséquence, les déchets ménagers organiques continuent de venir encombrer les conteneurs. Or, ces déchets organiques sont justement ceux qui, en fermentant et en s’infiltrant, sont à l’origine de l’essentiel des nuisances attribuées aux ordures ménagères : odeurs insoutenables et pollution des sols. Le problème reste donc entier.

Il est pourtant très facile de composter des déchets ménagers en appartement. C’est même le dernier chic dans les minuscules cuisines parisiennes. Il faut pour cela utiliser une arme redoutable, silencieuse et autoreproductive : le lombric. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

8 octobre 2009 at 10:05

Publié dans En pratique

Tagged with , , ,

Idée n°3 : écrire sous licence Creative Commons

with one comment

Quand on écrit pour faire changer des choses, on est heureux que ce que l’on produit soit repris et diffusé par d’autres. C’est même ce que l’on souhaite le plus ardemment : plus un texte ou une idée circule, et plus on est utile.

Cependant, il est un peu désagréable de voir un texte que l’on a mis de longues heures à peaufiner, pour lequel on s’est parfois longuement documenté, être repris à des fins intéressées, être déformé ou être repris sans mention d’origine. Le blogueur est altruiste, mais il est fier. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

7 octobre 2009 at 10:14

Idée n°2 : faire sa part

with 3 comments

Les écologistes sont des gens adorables, et ils se racontent plein de jolies histoires le soir au coin du chauffage solaire. En voici une qui devrait nous parler particulièrement :

Un incendie se déclare dans une forêt d’un pays chaud. Alors que tout le monde se presse de fuir les flammes, un minuscule colibri se précipite à la rivière, attrape quelques gouttes d’eau dans son bec, et les lance sur les flammes. Interloqués, les autres animaux lui demandent ce qu’il fait : ne voit-il pas que c’est inutile, que la tâche est démesurée pour lui ? Sans se démonter, le colibri leur répond alors : « je fais ma part ». Tout le monde reprend alors courage et exemple sur le colibri, et après une lutte acharnée, l’incendie est éteint. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

6 octobre 2009 at 18:28

Publié dans Sans classement fixe

Tagged with ,