1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°48 : s’intéresser à l’économie

with 6 comments

Si vous ne vous occupez pas d’économie, c’est l’économie qui s’occupera de vous, a dit un jour le poète. En Corse, plus qu’ailleurs peut-être, il est urgent de nous poser quelques questions au sujet de la manière dont nous administrons notre foyer insulaire. C’est d’autant plus facile aujourd’hui que le site Corse-économie est redevenu gratuit.

Corse-économie est dirigé par Guillaume Guidoni, un jeune économiste qui bosse dans une grosse boite à faire de l’argent. Malgré ça, il est quand même bien sympa, il fait un énorme boulot de recueil de données et de décryptage de l’économie corse, qu’il remet désormais à disposition de tous sur son site (le site a été payant quelques temps). Il produit actuellement un article par jour, ce qui m’impressionne beaucoup, je devrais en prendre de la graine.

Les sujets traités sont variés : immobilier, entreprises, démographie, grands travaux, emploi…, sont accompagnés de très bons graphiques, et sont commentés par les auteurs, économistes de bon niveau. Evidemment, leur vision est celle d’économistes, disons assez mainstream, on n’est pas obligé d’être d’accord sur tout. On trouve aussi un indicateur de la confiance des ménages Corses concocté par le site à partir des contributions des lecteurs à une enquête mensuelle.

On manque cruellement de statistiques en Corse, Corse-économie vient en partie combler ce manque, pourvu que ça dure…

La parution est plus ancienne, mais je recommande aussi l’ouvrage Athéna pensive, chroniques d’économie corse, de Jacques Orsoni (économiste chevronné quant à lui). Là encore, on retrouve une vision solide des questions économiques de l’île, là encore dans une vision assez classique, mais tout à fait pertinente pour démarrer une réflexion.

On commence en tout cas avec tout ça à disposer de bases solides pour mener une réflexion sur l’économie corse, et nous ne devrions pas nous en priver. Que les économistes s’occupent d’économie, c’est bien, mais si les citoyens s’en mêlent aussi, c’est mieux.

Guillaume Guidoni en chair et en os lors de l’émission Cuntrastu qui lui a été consacrée en octobre dernier.

Retrouvez tous les articles de 1000 idées pour la Corse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

Publicités

Written by fabien

1 avril 2010 à 15:14

Publié dans Culture générale

Tagged with , ,

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. « On manque cruellement de statistiques en Corse, Corse-économie vient en partie combler ce manque, pourvu que ça dure… »

    Il existe un petit site intéressant aussi que je conseille à ceux qui veulent des infos sur la Corse : http://www.insee.fr/fr/regions/corse/

    C’est un site un peu dense, où c’est parfois compliqué de trouver ce que l’on cherche, mais les informations présentes sont de qualité.

    Concernant G Guidoni, je trouve son travail très intéressant, mais parfois un peu léger en matière de méthodologie statistique (je pense ici surtout à son enquête confiance des ménages qui n’a pas de valeur stat). Économiste et statisticien ce n’est pas le même métier. Il faudrait réunir ces 2 entités parfois…

    Babs2a

    1 avril 2010 at 20:28

  2. Oui, pourquoi pas… Mais (il en fait bien) tout citoyen a le mot économie au fond de son porte-monnaie bien vide en fin de mois ; ce qui fait que ce mot est précédé de « faire des ».
    D’autre-part, nous avons entendu parler du PIB, un indicateur primordial pour les économistes qui planchent sur l’économie… Quid du BNB qui remplacerait le PIB ? Le BNB signifiant « Bonheur national Brut », nous serons étonnés du classement des régions, des pays notés en fonction de la qualité de vie, non plus en rapport avec la richesse financière des « valeurs ajoutées (en dollars).

    Chnoupi

    1 avril 2010 at 20:44

  3. Merci pour votre intérêt au site.

    @ Babs2a : corse-economie n’a pas vocation à produire de la statistique. L’Insee oui.
    L’enquête n’a d’autre but que de montrer que mettre au point des enquêtes à moindre coût c’est possible.
    Sur le site nous développons certains indicateurs. C’est aussi ça la vocation d’un économiste. Compenser les vides par des proxy.

    En tout cas merci de votre intérêt.

    Guillaume Guidoni

    2 avril 2010 at 10:50

  4. « L’enquête n’a d’autre but que de montrer que mettre au point des enquêtes à moindre coût c’est possible. »

    Je crois que c’est là que je vous perd. En fait votre affirmation est théorique.
    C’est une très bonne idée que vous avez eu de faire l’enquête confiance des ménage corses. Je ne critique pas cela. Par contre le moindre coût je ne suis pas vraiment d’accord 🙂

    C’est, je vous l’accorde, facile et pas cher de demander aux gens des choses (à partir de questions déjà bien formulées par la commission européenne) surtout depuis internet.

    Le problème ici c’est que les personnes qui répondent sur votre site ne reflètent pas la population Corse. Alors oui, c’est pas cher, mais c’est pas exactement ce que l’on voudrait.

    Les internautes qui répondent sur votre site qui sont-ils ? Habitent-ils vraiment en Corse ? A quel milieu social appartiennent-ils ? Quel âge ont-ils ?
    Qu’ils soient 100, 200 ou 5000 votre indicateur ne peut pas être celui des ménages corses (le problème de méthodologie est ici).
    Il donne l’indice de confiance des internautes ayant répondu au questionnaire de Corse économie. Il peut être tout à fait pertinent de l’étudier, mais il faut prendre garde à ne pas faire de raccourcis.

    Dans tous les cas vous faites un travail particulièrement fin et vraiment pertinent sur l’économie de la région. Et Fabien a eu raison de vous citer dans ses 1000 idées pour la Corse.

    Je vous souhaite la plus grande réussite possible !

    Babs2a

    2 avril 2010 at 15:13

  5. Guillaume répond en partie à Chnoupi sur la question du PIB dans sa chronique d’hier :
    http://www.corse-economie.eu/Mesure-alternative-de-developpement-economique-pour-la-Corse_a372.html

    fabien

    3 avril 2010 at 08:54

  6. Guillaume Guidoni fait un travail de très bonne qualité. Comem il le dit lui même il ne produit pas de statistique, il compile et analyse les éléments dont il dispose et en tire un certain nombre de conclusions qu’il livre à ceux que cela intéresse. Il est corse, et s’intéresse à son île, ce qui, pour quelqu’un dans sa situation professionnelle est exceptionnel. Je lui avais demandé d’animer, avec deux autres économistes Michel Biggi et Alain Vienot un séminaire économique pour le compte du PS. Il avait livré un travail remarquable, dont l’essentiel est repris dans son intervention de CUNTRASTU. Malheureusement ce travail est resté lettre orte du fait du désintérêt des dirigeants locaux du PS pour la prospective économique: je le regrette quant à moi profondément.

    Vincent Carlotti

    21 avril 2010 at 19:59


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :