1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°55 : fêter la biodiversité

with 3 comments

Curieux comme sont les choses. Il y a une semaine, je me demandais ce que je foutais là, et si j’avais encore la foi pour écrire encore un texte sur ce blog. Et quelques réflexions et découvertes plus tard, je me retrouve aujourd’hui à me demander par quel bout je dois commencer, tellement j’ai de choses à dire.

Ca a commencé par cette histoire de développement durable au festival du vent. On me demande d’y raconter mon expérience au Sens de l’Humus, de parler d’agroécologie, d’agriculture bio. Je veux bien, c’est passionnant, l’agroécologie, on a fait de belles choses, au Sens de l’Humus. Mais au moment où on me demande ça, il y a quelques semaines, je viens de passer 4 mois à chercher à me loger, et je suis en colère d’avoir vu les taudis qu’on propose aux pauvres de ce pays. Alors je me dis qu’on ne peut pas parler de développement durable en Corse en se focalisant uniquement sur l’écologie, qu’il faut impérativement faire entrer la question sociale dans la réflexion…

Et puis je déroule la bobine, je découvre les fondamentaux théoriques de développement durable (oui, je les découvre, je ne m’étais jamais vraiment intéressé au concept, vite rejeté pour tout ce qu’il comporte d’ambigu) : économiquement viable, écologiquement vivable, socialement équitable, ou un truc comme ça…

Et puis je me dis que c’est encore insuffisant, qu’il manque dans tout ça la politique, la démocratie participative, qu’il faut aussi pour un développement durable former les citoyens, leur donner les compétences et les connaissances nécessaires à penser la question, et à animer (réanimer ?) la démocratie.

Et j’en suis là de mes réflexions quand je me rappelle un gars dont une amie m’avait parlé il y a quelques temps, un certain Franck Lepage, qu’elle m’avait présenté comme un humoriste engagé, à voir absolument. Mais je n’avais pas le temps et l’esprit à ça, et je l’avais plus ou moins oublié. Plutôt moins que plus, apparemment, puisque son nom m’est revenu à l’esprit, et que j’ai eu l’idée d’enfin m’intéresser à lui.

Et qu’une grande baffe de deux fois deux heures et demie* plus tard, cet énergumène m’a donné les pièces du puzzle qui me manquaient : les notions paraît-il obsolètes d’éducation populaire et de « culture avec un petit « c », et aussi une mise au point sur ce que devrait être la démocratie…

De quoi déblatérer sur quelques dizaines d’articles sur 1000 idées, sur le thème « développer vraiment durablement la Corse », ou quelque chose comme ça. Mais comme ça va nous prendre du temps,  j’arrête là pour aujourd’hui, et vous invite à aller participer ce week-end à Aghione à la première fête de la biodiversité, il y aura là (entre autres) un gars épatant, Maurice Chaudière : apiculteur, bricoleur, et surtout, greffeur de garrigue et de maquis.

Ce type est capable, sur un certain nombre de plantes sauvages, de greffer des tas de choses utiles : du châtaignier sur du chêne, par exemple, ou encore du pistachier vrai sur du lentisque ou du térébinthe. Il faut vraiment profiter de ce gars-là, il ne sera plus là bien longtemps, il a largement dépassé les 80 ans. Son savoir ne doit pas se perdre. Alors, tous à Aghione samedi 23 octobre pour fêter la biodiversité. Dossier de presse ici.

* Les spectacles de Franck Lepage, vous inquiétez pas, j’ai pas fini de vous bassiner avec lui :

Franck Lepage, Inculture(s) 1, « …L’éducation populaire, monsieur, ils n’en ont pas voulu… ». Conférence gesticulée sur la culture avec un petit « c », la démocratie…

Frank Lepage, Inculture(s) 2, « …Et si on empêchait les riches de s’instruire plus vite que les pauvres… ». Conférence gesticulée sur l’éducation et les inégalités devant le savoir.

Retrouvez tous les articles de 1000 idées pour la Corse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

Publicités

Written by fabien

20 octobre 2010 à 08:50

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Juste une petite chose: l’écologie prend aussi en compte l’aspect social. Continuez votre blog s’est motivant!
    Merci

    Pierre- André Cancel

    20 octobre 2010 at 18:46

  2. Disons qu’une certaine écologie politique se soucie aussi de social, à divers degrés (j’apprécie particulièrement les positions d’Yves Cochet…), mais que ce n’est pas systématique, et pas forcément évident non plus pour le commun des mortels.

    Merci pour les encouragements…

    fabien

    20 octobre 2010 at 21:01

  3. Il y a aussi un « La-bas si j’y suis » autour du projet et avec Franck Lepage : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1960&var_recherche=lepage

    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1960

    Zelda

    21 octobre 2010 at 12:07


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :