1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°59 : prendre aux riches pour donner aux pauvres

with 4 comments

Rappel : à Calvi, la Mairie affirme vouloir financer un programme de logement « sociaux » par la construction d’un second programme immobilier, de luxe cette fois, destiné aux touristes. Le bénéfice généré par les riches servirait à loger les pauvres. Oui mais… nous avons vu précédemment que dans ce cas précis, ce n’est pas exactement ce qui risque de se passer. Les riches risquent surtout de financer encore plus riches qu’eux. Pourtant l’idée d’origine n’est pas forcément mauvaise, et je me dis que nous pourrions la reprendre à notre compte, sous quelques conditions…

Condition n°1 : que le projet appartienne aux citoyens
L’idée d’une société d’économie mixte (SEM) est intéressante (une part privée, une part publique), mais il faudrait que la partie publique de son actionnariat soit exclusivement basée en Corse, et que la partie privée soit largement populaire. Ses actionnaires seraient alors, pour la partie publique, les collectivités locales, pour la partie privée, des entreprises locales et surtout des citoyens.

Il faudrait aussi étudier la voie des sociétés coopératives, notamment la SCIC, avec le principe une personne = une voix, et la répartition des pouvoirs entre plusieurs collèges (par exemple : les citoyens pourraient avoir 40% des voix, les collectivités locales 40%, les entreprises privées 20%).

Ce choix est évidemment éminemment politique, au sens fort du terme. Il est aussi relativement technique, je ne m’étends donc pas dessus. En tout cas, un bon choix assurerait une juste répartition des pouvoirs…

Condition n°2 : que la société ne vise pas le profit
La rentabilité de l’actionnariat serait, comme dans les sociétés coopératives, plafonnée. Par exemple, pas plus de 5% de rémunération par an, et les parts ne pourraient être revendues qu’à leur valeur nominale (impossible de spéculer sur une augmentation de la valeur de la société).

L’échelle des salaires dans la société sera réduite. Pas question que le directeur gagne 10 fois le smic, alors que les secrétaires sont sous-payé(e)s. Je suggérerais un rapport de l’ordre de 1 à 2 maximum entre les salaires les plus bas et les salaires les plus hauts. Ceci par souci d’équité, bien entendu, mais aussi pour éviter la tentation de placer des copains dans une bonne planque grassement payée. Les dirigeants de la société auront ainsi plus de chances d’être des citoyens impliqués dans le développement harmonieux de leur région.

Un contrôle strict des coûts sera effectué. Pas question que l’un des partenaires de la société gonfle artificiellement ses factures en échange de commissions occultes. Pour être capables d’assurer ce contrôle, l’ensemble des actionnaires de la société pourront bénéficier de formations juridiques, économiques et de gestion, financées par la société : une part des profits du tourisme servirait, pour une fois, à la formation des citoyens.

Condition n°3 : que l’on s’impose un équilibre dans les projets
On l’a vu, à Calvi, il s’agit de construire une centaine de logements pour touristes contre une quarantaine pour les Calvais. L’inverse me semblerait bien plus acceptable. Au vu de l’excellente rentabilité de l’immobilier touristique, ce serait encore une très bonne affaire.

La société chargée de gérer de tels projets devrait donc se fixer des règles bien précises : par exemple, 25% maximum de logements destinés au tourisme, 75% minimum des surfaces destinées à la demande locale, réparties entre : logements en accession à la propriété, logements loués directement par la société aux habitants, locaux administratifs et commerciaux. La société serait chargée d’évaluer périodiquement les besoins, afin de décider de la répartition entre ces trois dernières destinations.

Au vu des marges possibles dans la partie « tourisme », une telle répartition 25%-75% serait largement viable, et il serait largement possible de financer la construction de logements irréprochables sur les plans du confort, de l’isolation, des matériaux utilisés, de la qualité architecturale et de l’intégration urbanistique. Le tourisme servirait enfin à améliorer les conditions d’existences de tous.

Condition n°4 : que l’on respecte les lois existantes
Bien entendu, les lois telles que la loi littoral ou la loi montagne seraient scrupuleusement respectées. La société pourrait même aller plus loin en élaborant une charte urbanistique et architecturale encore plus précise. Pas question de financer des constructions immondes au milieu de nulle part, pas question de privatiser des espaces publics remarquables.

Condition n°5 : que l’on s’insère dans un projet urbanistique plus vaste
La SEM serait en relation permanente avec l’ensemble des acteurs institutionnels, par exemple en Balagne, le syndicat mixte du pays de Balagne, chargé de l’élaboration du schéma de cohérence territoriale (SCOT), et, une fois ce SCOT validé, devrait respecter et s’inspirer des préconisations du document. Ce serait d’autant plus facile que ces acteurs institutionnels auraient la possibilité d’être actionnaires de la société…

Voilà ce qui me vient à l’esprit ce matin, n’hésitez pas à compléter…

Retrouvez tous les articles de 1000 idées pour la Corse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

Publicités

Written by fabien

25 novembre 2010 à 11:01

Publié dans Réflexions techniques

Tagged with

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Le mode de chauffage des batiment n’impliquerai pas la construction d’une centrale électrique à fioul supplémentaire. En gros : pas de chauffage électrique

    Jeuf

    25 novembre 2010 at 12:27

  2. Salut Jeuf.
    Dis-moi, tu participes toujours au projet qui s’appelait le CLIP ?

    fabien

    3 décembre 2010 at 18:57

  3. […] avec un commentaire […]

  4. […] terminer, cette idée de financer des logements pour les Corses en faisant des opération immobilières pour les touristes n’est pas dans l’absolu si stupide, à condition que cela soit fortement encadré et […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :