1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°86 : libérer nos côtes

with 3 comments

Dernier fait-divers en date : un restaurateur qui occupe illégalement une portion du domaine public maritime agresse une équipe de journalistes de France 3 Corse venus enquêter sur le terrain. Non seulement c’est indigne, mais ça nous vaut, à la suite du copier-coller de la dépêche de l’AFP sur le site du Figaro, une nouvelle bordée de commentaires délicieusement imbéciles.

Si les tricheurs se mettent à faire les malins de cette manière, il va vraiment falloir qu’on hausse le ton nous aussi.

Des occupations illégales de plages aux constructions ou extensions barrant tous les sentiers littoraux, il serait temps qu’on se réveille un peu. Sans reprendre les vieilles habitudes violentes, il serait peut-être bon de trouver les modes d’actions à même de ramener un peu à la raison les bétonneurs, et réclamer un peu des autorités qu’elles fassent leur boulot.

Maintenant que les journalistes sont énervés, c’est peut-être l’occasion de lancer quelques actions médiatiques. Si vous avez des idées…

Manifeste pour un droit au logement digne pour tous

N’oubliez pas d’aller faire un tour sur l’agenda citoyen, il se passe sûrement des choses.

Retrouvez tous les articles de 1000 idées pour la Corse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

 

 

Publicités

Written by fabien

31 août 2011 à 06:45

Publié dans Sans classement fixe

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Certains lecteurs vont peut-être penser qu’il y a des priorités, des choses plus graves à régler : oui mais il ne faut pas mettre de côté ces « petites affaires » qui font partie d’un système à dénoncer et qu’il faut combattre.

    Des idées, il peut s’en trouver ! Pour moi, le meilleur moyen est de s’unir en adhérant à une des associations de défense du littoral ET en participant aux actions qu’elles font.
    Il y a du travail ! Non seulement contre les magouilles politico-financières et mafieuses dans la prise de terrains et constructions illégales, mais, comme vous le soulignez, contre des opérations illicites comme le détournement de sentiers côtiers existants (par exemple à Sperone ou à Fornali-Pianotolli).
    Il est grand temps d’agir avant que nous, habitants de la Corse, ne puissions plus accéder à la mer et surtout avant que notre île ne soit morte 10 mois sur 12, les deux mois restants voyant le béton marin se réveiller par la venue des occupants estivaux !

    Que les médias ne s’endorment pas !
    Que la population indignée agisse !
    Que nos élus ne restent pas les bras ballants !

    Patrice

    31 août 2011 at 08:30

    • Ca me rappelle qu’il faut que je renouvelle mon adhésion à U Levante, moi.

      fabien

      31 août 2011 at 15:53

  2. « opérations illicites comme le détournement de sentiers côtiers  »
    ça me rappelle que j’ai pris illicitement la voie ferré à pied pour aller à 3 km l’ouest d’Ile Rousse, après avoir constaté qu’il n’y avait pas moyen d’y aller en longeant la côte, que par la route c’est très long, et qu’il n’y a pas de train à ce moment là.

    Trop tard pour me dénoncer, dans le cas où c’est illégale dans le code des transports ou autre, y’a prescription.
    Une aventure originale en tout cas.

    jeuf1

    9 septembre 2011 at 14:20


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :