1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°98 : saluer Maria

with 8 comments

Si vous avez suivi les travaux sur l’élaboration du « nouveau » Padduc, vous avez peut-être été surpris des premières orientations du document. Disons, pour simplifier : radicalement opposées à ce qu’on avait l’habitude d’entendre, très courageuses, et terriblement prometteuses. Sans préjuger du résultat final, on n’avait en tout cas pas l’habitude de lire de telles choses en Corse.

Si le fond du document est exceptionnel, cela doit sans doute beaucoup à la manière dont Maria Guidicelli, conseillère territoriale en charge de son élaboration, mène les travaux. Je n’ai personnellement travaillé qu’une seule journée avec elle, mais plusieurs collègues du Pays de Balagne, du Forum des Citoyens Actifs ou d’Una Lenza da Annacquà ont eu l’occasion de participer à d’autres journées de travail avec elle.

Tout le monde est, je crois, unanime. Maria Guidicelli est capable de faire de l’exercice de la « démocratie participative », qui est en général une tarte à la crème destinée à permettre aux élus de calmer à peu de frais le besoin d’expression de la société civile, un vrai travail de démocratie.

Je ne pense pas avoir déjà connu (du moins parmi les êtres investis d’un réel pouvoir, dans les collectivités avec lesquelles il m’a été donné de travailler) quelqu’un d’aussi authentiquement à l’écoute, intelligente, compétente, et résolue à faire bouger les choses.

Le résultat ne me surprend donc pas, et on ne peut souhaiter qu’une chose à Maria, c’est qu’on lui donne réellement les moyens d’aller jusqu’au bout de sa démarche.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

Publicités

Written by fabien

31 août 2012 à 07:25

Publié dans Sans classement fixe

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Mais un peu farfelue, Maria Guidicelli, avec son idée de créer une monnaie corse, non ?
    Espérons que notre prochain PADDUC saura protéger notre île contre les spéculations immobilières et autres magouilles !

    Patrice

    31 août 2012 at 10:47

    • Les monnaies complémentaires ne sont pas une idée farfelue. Disons que c’est une idée avancée, mais c’est un outil excellent pour relocaliser l’économie. C’est un des outils utilisés par les territoires en transition qui évoluent vers l’indépendance vis-à-vis des énergies fossiles.

      fabien

      31 août 2012 at 19:19

  2. Oui mais elles génèrent un problème d’alignement vis à vis de la monnaie supranationale ainsi qu’un souci au niveau du métal-étalon qui servirait de base.

    Pinatu

    31 août 2012 at 19:32

    • Est-ce que vous pouvez préciser ? Il me semblait qu’on avait abandonné les étalons-métaux depuis quelques décennies, et que justement, le but d’une monnaie locale est de s’affranchir de la monnaie principale. Mais j’avoue ne pas être spécialiste de la monnaie.

      fabien

      31 août 2012 at 20:16

  3. Les étalons-métaux ont été abandonnés de fait, la monnaie n’étant plus basée sur rien pour permettre la spéculation libre et la création de capitaux virtuels à l’envi.

    Le problème de la monnaie locale serait l’étalon utilisé pour créer cette monnaie:
    – le temps ? Sur quel base de productivité ?
    – les ressources naturelles ? Lesquelles ?

    C’est une solution qui n’a pour vocation que de masquer la solution réelle:
    Revenir à l’étalon-métallique et aux monnaies nationales souveraines.
    Effacer les dettes nationales.
    Nationaliser les banques.
    Mettre en place un état fédéral.
    Ca, c’est dans le cas où on veut continuer à faire flotter le radeau un peu plus longtemps.

    Pinatu

    31 août 2012 at 20:33

    • Pour tout ça, je suis d’accord. Mais ça ne rentre pas exactement dans les compétences du PADDUC.

      fabien

      31 août 2012 at 20:59

  4. Mais je ne suis pas un spécialiste de la monnaie, non plus !

    Pinatu

    31 août 2012 at 20:52

  5. Exactement. Ceci étant dit, c’est la personne qui est le « hérault » populaire du PADDUC qui en parle, donc ça serait intéressant d’avoir sa vision précise du devenir de la société corse.
    Mais je soupçonne le PADDUC d’être une « don quichottade » vouée à mourir au pied du mur du Conseil constitutionnel de manière volontaire, un genre de « false flag operation » pour tenir en haleine une population désabusée et au bord de la rupture avec les conventions.
    Une sorte de tragédie démago, jouée pour les pauvres spectateurs que nous sommes, pétris d’espoir et d’illusions positives.
    Ils n’en sont pas à leur premier coup d’essai en la matière.

    Pinatu

    31 août 2012 at 21:14


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :