1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°131 : avoir une pensée pour les chrétiens d’orient

leave a comment »

Damien, qui est un bon chrétien, me fait remarquer qu’avec tout ce qu’il se passe en Syrie et en Irak, on ne parle pas tellement des minorités chrétiennes qui y vivent et s’y font allègrement massacrer. Moi qui suis un abominable mécréant mais qui n’aime pas qu’on massacre les gens pour leur religion (d’ailleurs, je n’aime pas qu’on massacre les gens tout court), je me dis que ce jour de Pâques est une bonne occasion pour avoir une pensée pour eux, et pour ressusciter un peu le blog.

D’autant que la Syrie est, pour des raisons qui m’échappent un peu (je ne connais personne là-bas) un de mes principaux centres d’intérêt depuis 4 ou 5 ans, au point d’y suivre la situation quotidiennement. En fait, je sais très bien pourquoi le sujet me passionne : parce la situation là-bas est cruciale pour l’avenir du monde, et parce que c’est un fabuleux laboratoire d’analyse des médias et de l’information, ce qui est une autre de mes marottes.

Les chrétiens sont donc en Irak et en Syrie dans une position particulièrement délicate. La victoire d’entités liées à Al Qaeda ou à l’Etat Islamique serait pour eux une nouvelle plus qu’inquiétante. Là où les islamistes ont imposé leur loi, la situation des chrétiens est devenue très critique. Après la chute de Mossoul, en Irak, en juin 2014, ils ont été obligés de fuir la ville en masse et d’abandonner la plupart de leurs biens. Si les états syrien et irakien venaient à s’effondrer, leur vie deviendrait intenable. C’est pour cette raison que les chrétiens sont en Syrie restés fidèles à l’état, malgré les griefs qu’ils pouvaient avoir à l’encontre de la dictature. Un état complexe et paradoxal, violent, paranoïaque vis-à-vis des frères musulmans et des islamistes (quoique je me demande s’il faut lui donner tort), mais un état laïque.

L’an dernier, la situation a commencé à devenir critique pour l’état syrien : Al Nosra, la branche syrienne d’Al Qaeda, a pris en mars avec ses alliés la ville d’Idlib, au nord-ouest du pays. C’était un gros revers pour l’armée syrienne, qui reculait sur tous les fronts. En cause, notamment, une livraison massive depuis 2014 de systèmes de missiles anti-char Tow américains par les alliés des rebelles (Turquie ou Arabie Saoudite, probablement). Ces missiles étaient tellement efficaces que l’armée syrienne a commencé à perdre du terrain rapidement.

Par ailleurs, l’Etat Islamique, qui possède des moyens considérables, notamment des milliers de pick-ups équipés d’armement lui permettant de lancer des attaques rapides et massives, capables de saturer les moyens de réaction d’une aviation peu sophistiquée comme le sont les aviations syriennes et irakiennes (pour contrer de telles attaques, il faudrait des moyens efficaces de surveillance, notamment des drones en nombre suffisant), lance en mai 2015 une attaque contre la ville de Palmyre. L’armée syrienne résiste une semaine, le temps d’évacuer une bonne part de la population, puis quitte la ville, y laissant environ 300 morts et une centaine de prisonniers qui seront exécutés par l’Etat Islamique.

Petite parenthèse, il est parfois dit (ici, par exemple) que l’armée syrienne aurait offert la ville à l’Etat Islamique, qu’elle aurait pu stopper facilement avec son aviation dans le désert. C’est absurde pour plusieurs raisons : d’abord parce qu’on l’a vu, pour une aviation en lambeaux et à court de munitions comme l’était l’aviation syrienne à cette date, stopper des centaines, voire des milliers de pick-ups était mission impossible. Entre les lignes de l’Etat Islamique et Palmyre, il y avait 200km , aisément franchissables en une nuit [en fait, l’Etat Islamique a pris d’abord la ville de Soukna, à seulement 50km de Palmyre]. Et l’armée syrienne, en situation critique partout, n’avait pas de renforts à offrir aux défenseurs de Palmyre, alors qu’à l’inverse, l’Etat Islamique était triomphant, nullement menacé dans ses principaux fiefs, et pouvait donc mobiliser un fort contingent sur ses attaques. D’ailleurs, dans une situation similaire, la ville de Ramadi, en Irak, dix fois plus grande que Palmyre était tombée quelques jours plus tôt, malgré la présence de la coalition occidentale, coalition des aviations les plus modernes au monde.

Une autre raison est que Palmyre est l’une des toutes dernières étapes stratégiques pour l’Etat Islamique en direction de Damas et Homs, ainsi qu’un noeud routier essentiel dans cette zone désertique, et que sa perte était dramatique pour l’état syrien, désormais directement menacé en son coeur. La dernière raison que j’évoquerai étant que 300 tués en une semaine ne témoignent pas vraiment d’un arrangement à l’amiable. Ce sont de durs combats qui ont conduit à la perte de Palmyre par l’armée syrienne.

Mi-2015, donc, la situation est critique pour l’état syrien, qui n’est pas du tout aidé par la coalition internationale, qui subit un embargo, qui doit faire face par ailleurs à Al Qaeda et quelques dizaines de groupes plus ou moins modérés, et perd du terrain sur tous les fronts. La suite, vous la connaissez, elle a été beaucoup plus médiatisée : l’intervention russe, le retournement de situation, la trève récente entre l’état syrien et les groupes les plus modérés, la reprise de Palmyre, le recul de l’Etat Islamique face aux Kurdes et à l’armée irakienne, les attentats en Europe…

Si le calvaire des chrétiens d’orient et des autres minorités de la région n’est pas terminé, la situation présente est tout de même porteuse d’une notion bien chrétienne : l’espérance.

[Remarque : il est assez facile de suivre au jour le jour la situation militaire grâce au formidable travail de plusieurs cartographes et de milliers d’informateurs. Ces cartographes n’étant pas tous du même bord, il est possible de recouper les informations, et d’avoir une connaisance précise de chaque front. C’est beaucoup plus facile que de vérifier la véracité des accusations des uns et des autres. Je ne sais pas si, quand cette guerre sera finie, un tribunal équitable jugera les différents coupables, mais si c’est le cas, je vous assure que je suivrai les débat avec attention.]

Chrétiens d'orient

 

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

 

 

Publicités

Written by fabien

28 mars 2016 à 16:36

Publié dans Sans classement fixe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :