1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°133 : évoluer

with one comment

Ca fait un moment que je n’ai plus écrit grand-chose, mais c’est pas ma faute. Enfin, je veux dire, j’ai plein d’excuses. D’abord, après quelques années dans l’associatif, pendant lesquelles bloguer faisait en quelque sorte partie du job, je me suis fait embaucher par l’Université. Depuis 3 ans, je suis chargé de faire avancer les questions environnementales sur les campus de l’Université de Corse, et ça prend pas mal d’énergie. Énergie dont je manque un peu par ailleurs, trainant depuis une trentaine d’années des soucis de santé un peu compliqués.

Comme ce sont ces soucis qui m’ont fait m’intéresser d’abord à l’environnement, puis à ce dont je vais vous parler juste après, c’est peut-être un mal pour un bien, mais en attendant, ça perturbe la vie de tous les jours, et la tenue d’un blog quand on rentre trop crevé du boulot, c’est pas facile. Donc depuis 2015, le blog faiblissait un peu. Et puis il y a eu les attentats de Paris. Au-delà du drame humain, pour moi, l’événement a été terrible : cela fait des années que je m’intéresse au drame syrien, à la géopolitique en général (j’avais d’ailleurs écrit à ce sujet ici même), et notre capacité collective à penser cet événement m’a semblé tellement affaiblie (malgré les réseaux sociaux, ou à cause d’eux, je ne sais pas), qu’il m’a paru de plus en plus vain de tenter une réflexion sur le monde. Et plus prosaïquement, c’est à cette époque que Facebook a commencé à relayer de plus en plus mal mes articles, et les gens à commenter de moins en moins sur le blog, et de plus en plus sur les réseaux sociaux.

J’ai bien tenté de me recentrer sur des sujets plus tranquilles, comme le jardin, mais je n’y étais plus. Et comme WordPress (la plate-forme qui me permet d’écrire ce blog) m’a demandé de choisir entre mettre des pubs dans mes articles ou payer, j’ai arrêté d’écrire, et je me suis consacré à mon boulot et à un projet de thèse que j’ai en tête depuis un moment, et qui s’intéresse à l’évolution humaine (que j’avais abordée à l’origine par l’aspect santé, nutrition et médecine évolutive, tout se tient). J’ai donc passé la précédente année universitaire à boucler le master qui me manquait pour avoir le droit de faire une thèse, et je suis en train de candidater pour un contrat doctoral qui me permettrait de travailler à plein temps sur mon doctorat. En attendant de savoir si on m’accorde ce contrat ou non, je manque de visibilité pour l’avenir, mais du coup, le fait d’envisager cette thèse me redonne envie d’écrire, et je vais tenter de relancer 1000 idées, avec peut-être un peu plus d’anthropologie que précédemment. Une petite évolution…

Et puis donc, si j’obtiens ce contrat doctoral, j’aurai 3 ans pour me consacrer uniquement à la réflexion et à l’écriture. A ce moment-là, je pense que je créerai un nouveau blog, axé sur mon travail de recherche, en continuant d’essayer d’alimenter celui-ci. Et si je suis sûr d’avoir du temps pour écrire, alors, je passerai à une version payante de WordPress (ou d’une autre plateforme), pour que vous n’ayez pas ces pubs au milieu. Une plus grosse évolution.

En attendant, il y a quelques vieux billets qui restent d’actualité, et que vous pouvez toujours relire pour calmer un peu l’impatience que je sens monter chez vous à la perspective d’idées neuves. Celui-ci, sur notre manière de gérer l’eau, par exemple, ou à l’aube de la saison du jardinage, sur notre redoutable passion du feu, ou encore cet autre, à propos d’un texte de Ghjuvan’Teramu Rocchi, qui nous a malheureusement quittés récemment.

Le feu et l’eau seront sans doute deux sujets à aborder de nouveau, tant l’émotion a été grande avec les incendies de l’année écoulée, avec l’envie de beaucoup de Corses d’agir, et parfois des discussions houleuses sur les réseaux sociaux sur la manière de procéder.

Et j’essaierai de vous mettre aussi un peu d’anthropologie de comptoir…


 

Evolution Homer 2

 

 

 

Publicités

Written by fabien

11 mars 2018 à 13:46

Publié dans Sans classement fixe

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. La Méditerranée est une des mers les plus polluées au monde , par le plastique. Nous pouvons tous agir en appliquant la règle des 5 R: Refuser – Recycler-Réemployer-Restauter-Reparer et en adhérant à « Strattegia Zeru Frazu.
    Per una Corsica sana è pulita Zeru Frazu Strattegia . Vous pouvez agir ! Consultez le blog de Zeru Frazu « 

    Andreani

    12 mars 2018 at 07:09


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :