1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Posts Tagged ‘déchets

Idée n°18 : broyer du vert

with one comment

Quand j’ai voulu, avec le Sens de l’Humus, revenir faire des choses en Corse, la première action qui nous a semblé pertinente ici a été de promouvoir et d’expérimenter le Bois Raméal Fragmenté.

Le Bois Raméal Fragmenté (BRF) est une expression un peu pompeuse inventée par des Québécois pour désigner le broyat obtenu de branches d’arbres encore vertes pour une utilisation agricole. Ce matériau a démontré, dans bien des circonstances, une capacité exceptionnelle à rendre leur fertilité aux sols, à condition d’être utilisé correctement.

Pour faire du BRF, on passe des branches de faible diamètre dans un broyeur, et on se dépêche de l’épandre, avant éventuellement de l’incorporer au sol qu’on veut améliorer. Les organismes vivants du sol sont alors considérablement stimulés par ce matériau à décomposer, la structure du sol est améliorée, il retient mieux les nutriments, les laisse plus disponibles, l’eau s’infiltre mieux et est stockée en plus grande quantité. Les plantes qui y poussent sont plus résistantes, leur système racinaire est plus développé, leur productivité est accrue.

L’idée nous semblait particulièrement bonne en Corse, où la quantité de biomasse ligneuse disponible est très grande, et, mieux, où la biomasse effectivement coupée et perdue chaque année est énorme dans le cadre des débroussaillements contre les incendies. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

7 novembre 2009 at 23:44

Idée n°14 : composter, pour commencer

with 5 comments

L’actualité récente le montre, le problème des déchets est l’un des plus difficiles à régler pour notre île. Les centres d’enfouissement débordent, les factures s’alourdissent, les projets de traitement industriel pointent à l’horizon, et en attendant la situation semble devoir s’aggraver d’année en année.

Malgré les efforts réalisés pour la promotion du tri des déchets, la part restant à enfouir reste énorme, et les nuisances potentielles des décharges rendent problématique leur implantation. La putréfaction des ordures ménagères incommode les riverains, et les infiltrations vers les nappes phréatiques sont toujours possibles, malgré les précautions prises en la matière.

Ce qui pose surtout problème, sent mauvais et menace l’environnement, c’est la « partie fermentescible », qui représente à peu près un tiers des déchets ménagers. La part fermentescible, ce sont les déchets organiques (les épluchures, les trognons de pommes et de choux), tout ce qui a été vivant un jour et ne demande qu’à pourrir et à suinter.

Débarrassées de cette encombrante part, les ordures ménagères seraient déjà nettement plus faciles à gérer.  On se demande alors pour quelle raison le tri ne commence pas par ces déchets organiques.

D’autant que pour une région comme la Corse, les avantages seraient nombreux à traiter correctement cette part des déchets. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

29 octobre 2009 at 09:28

Idée n°8 : cesser le feu

with 5 comments

La nouvelle est tombée ce matin : les deux incendiaires de Calenzana ont été condamnés à 3 ans de prison ferme. La commune et un certain nombre de citoyens s’étaient portés partie civile dans l’affaire. Il est révolu, le temps où des élus intervenaient pour prendre la défense des pyromanes. Loin de moi l’idée de me réjouir qu’on ait mis des humains en prison, mais au moins le signal est clair : on n’est plus impunément incendiaire en Corse.

Dans les argumentaires entendus ce matin, soulignant la gravité des faits, il y a bien entendu la mise en danger d’autrui, mais aussi celui-ci : à Calenzana, départ du GR20, des touristes pourraient renoncer à leur randonnée s’ils apprenaient qu’il y a eu des incendies dans le secteur. De la destruction de la faune, de la flore, des sols, rien. Le touriste semble être désormais la seule espèce vraiment protégée par ici. Du moins lorsqu’il s’agit d’argumenter de la gravité des faits, c’est l’aspect économique qui semble le seul à même de convaincre.

Nous sommes dans un monde où, si vous voulez plaider que c’est mal d’allumer des incendies, il vous faudra démontrer que cela peut avoir un impact économique négatif. La Balagne a pu brûler et rebrûler, des pompiers professionnels, volontaires ou bénévoles ont pu y perdre leur vie, personne n’a jamais réussi à mobiliser sérieusement contre cet état de fait. Mais on réalise soudain que ça pourrait rebuter le touriste, tout ce noir, et là, la rigolade est finie.

Pourtant, le principal problème à long terme des incendies n’est pas son impact sur la psychologie des juilletistes, mais bien celui sur l’environnement, à commencer par les sols. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

14 octobre 2009 at 17:02

Publié dans Réflexions techniques

Tagged with , ,

Idée n°4 : composter à tous les étages

with 5 comments

En Corse, le compostage individuel semble bien parti. Plusieurs collectivités ont lancé des programmes visant à promouvoir cette honorable activité auprès de leurs concitoyens. Des composteurs de jardin sont mis à disposition ici et là, et le consensus semble se faire sur l’importance de cet acte. Pourtant, de nombreux citadins se désolent de ne pas posséder de jardin, et de ne pas pouvoir participer au mouvement. Ils s’en plaignent à l’occasion sur le forum de RCFM.

En conséquence, les déchets ménagers organiques continuent de venir encombrer les conteneurs. Or, ces déchets organiques sont justement ceux qui, en fermentant et en s’infiltrant, sont à l’origine de l’essentiel des nuisances attribuées aux ordures ménagères : odeurs insoutenables et pollution des sols. Le problème reste donc entier.

Il est pourtant très facile de composter des déchets ménagers en appartement. C’est même le dernier chic dans les minuscules cuisines parisiennes. Il faut pour cela utiliser une arme redoutable, silencieuse et autoreproductive : le lombric. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

8 octobre 2009 at 10:05

Publié dans En pratique

Tagged with , , ,