1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Climat

13 juillet 2018. Préparation d’un thread pour Twitter. Version française ok. Version anglaise à terminer.

 


Version française


Pas mal de discussions récemment sur le changement climatique. La banquise ne fond pas vite cette année, il neige à bloc sur le Groenland, au sud, records d’englacement il n’y a pas si longtemps. Le changement climatique est-il un mensonge ?
2/20
https://www.dmi.dk/en/groenland/maalinger/greenland-ice-sheet-surface-mass-budget/

Heavy snowfalls greenland 2018


Si on se réfère à certaines prédictions hasardeuses, et bien, oui
3/20

http://www.climatedepot.com/2018/07/10/gores-prediction-of-arctic-ice-fails-arctic-sees-huge-expansion-of-thick-ice-over-the-last-ten-years/

gore-arctic-ice-gone-2014


Si vous pensiez qu’Al Gore était le seul à faire ce type de prédiction…
De nombreux autres médias se sont laissé avoir par des scientifiques peu scrupuleux.
4/20
http://dailycaller.com/2014/03/04/top-5-failed-snow-free-and-ice-free-predictions/

BBC Ice free by 2013

 


Mais donc, cette année ? C’est vrai, fin juin, la banquise arctique était encore solide. Mais ça ne veut pas dire grand-chose. Les variations peuvent être importantes autour de la tendance du moment.
5/20

18 june 2018 arctic ice volume


Exemple en avril-mai 2012 : l’extension de la banquise était plutôt bonne. L’été suivant a vu un record de fonte, qui tient encore. Un ou deux mois très chauds ou très froids peuvent changer (provisoirement) pas mal de choses. Provisoirement.
6/20

April 2012 resistance then collapse

Qu’en est-il alors du volume de la banquise arctique sur le long terme ? Et bien, ça baisse, et assez régulièrement. Avec bien entendu des variations parfois fortes, comme les effondrements de 1982 et 2012, suivis de hausses sur quelques années.
7/20

http://psc.apl.uw.edu/research/projects/arctic-sea-ice-volume-anomaly/

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1


Même schéma pour l’étendue. Les années d’effondrement sont souvent suivies d’une ou plusieurs années de reconstitution. Ici, la tendance pour les mois de juin : juin 2018 ne casse même pas la tendance.
8/20

Trend june arctic sea ice


Regardons 2018 de plus près. Ca fond très lentement en juin, mais c’était parti de très bas, la moyenne depuis le 1er janvier est très en-dessous de l’année record 2012, et début juillet, on est nettement en-dessous de la médiane 1981-2010.
9/20

Slowing down 2018


Et côté Antarctique ? On a battu des records récemment, non ?
Oui, c’est vrai. Vers 2013-2014, on était au plus haut. Sauf que la banquise s’est brutalement effondrée fin 2016.
10/20
2016 antarctic collapse


Cet effondrement de 2016 a été d’autant plus remarquable que la tendance en Antarctique, depuis 35 ans, était à une lente mais régulière extension de la surface de glace. 2016 est violent par rapport à la tendance :
11/20

Novembre 2016 antarctic collapse


L’effondrement de 2016 est aussi bien visible sur l’étendue globale de glace (arctique + antarctique). On récupère ensuite nettement en 2017 et 2018, mais ça reste vers les plus bas :
12/20

nsidc_global_area_byyear_b

 


Revenons au nord. Pourquoi des excités du réchauffement nous ont-ils annoncé en 2007 la fin imminente de la banquise ? Parce qu’ils ont cru qu’une situation anormale était une nouvelle tendance. C’est vrai que 2007 a été violent. Pas une raison pour extrapoler bêtement.
13/20

Stupidly extrapolating

Mais regardons sur du plus long terme. Si on compare les 3 plus anciennes années connues avec les 3 plus récentes, ça nous fait en été du 7,5 millions de km2 contre 4,5 récemment, pour l’étendue.
14/20

1979 vs 2017


En gros, on perd un million de km2 tous les 10 ans. A ce rythme, ça nous met encore pour 40 à 50 ans avant d’avoir un arctique libre de glace en fin d’été. Si ça accélère un peu, une année exceptionnelle pourrait y arriver dans les années 2030.
15/20


Globalement, la tendance des températures est toujours à la hausse. Ca a bien ralenti pendant 15 ans, mais ça a depuis, en gros, rattrapé la tendance et les modèles qui annonçaient en gros 1° de réchauffement depuis 1960 :
16/20

Global temperature anomaly


La situation actuelle est juste au-dessous du scénario médian historique de M. Hansen, en 1988, à peu près +0,9° effectifs contre +1,1° prévus.
17/20

 

HansenProjection89DP

 


Difficile de tirer des conclusions, sinon, des grosses chutes de neige du Groenland. La neige, c’est très variable, et beaucoup de neige n’indique par forcément un refroidissement. Il neige peu à -50° et plus quand on se rapproche de zéro.
18/20


Il se dit aussi que le Passage du Nord-Ouest n’est pas ouvert cette année. Mais il ne l’est jamais en juillet, juste quelques semaines autour de la mi-septembre. En 2012, année record, il n’était toujours pas libre de glaces fin juillet.
19/20

 

Northwest passage end july 2012


Conclusion : il est sans doute vrai qu’Al Gore et d’autres sensationnalistes du climat racontent n’importe quoi. Mais rien ne permet, au vu de l’évolution récente de la situation, de penser que les prévisions sérieuses sur le réchauffement n’ont plus cours.
20/20

 


English version (work in progress)


Many talks about #climatechange recently. Arctic sea ice delayed melting, heavy snowfalls on Greenland, record sea ice extension in antarctic…
Is climate change a scam ?
2/20

#melting #arctic #antarctic

https://www.dmi.dk/en/groenland/maalinger/greenland-ice-sheet-surface-mass-budget/

Heavy snowfalls greenland 2018


With respect to some reckless predictions… Well, yes.
2/

http://www.climatedepot.com/2018/07/10/gores-prediction-of-arctic-ice-fails-arctic-sees-huge-expansion-of-thick-ice-over-the-last-ten-years/

gore-arctic-ice-gone-2014


Al Gore was not alone. BBC and many other mainstream medias said some bullshit too, probably triggered by the very bad summer of 2007, and echoing some scientists.
3/
http://dailycaller.com/2014/03/04/top-5-failed-snow-free-and-ice-free-predictions/

BBC Ice free by 2013

Hansen prediction

 


So, what about 2018 ? Arctic sea ice volume was high at the end of june.
It’s true. But means little. Variations may be strong around trend, and shifts happen quickly
4/

18 june 2018 arctic ice volume


Example : back in april-may 2012, ice extent was rather good. But next summer hit record low so far. Weather is a perpetual swing around mean values or trends. A few good or bad months may change lots of things temporarily.
5/

April 2012 resistance then collapse

What about long-term trend in arctic sea ice volume ? Well, it looks remarkably steady so far, if you stop looking short-term variations which can be somehow important (1982, 2012 collapses, followed by a few years recovery).
6/

http://psc.apl.uw.edu/research/projects/arctic-sea-ice-volume-anomaly/

BPIOMASIceVolumeAnomalyCurrentV2.1


Same patterns found in ice extent : years of collapse are often followed by one or several years of recovery. Here, trend for june. June 2018, starting low and finishing high doesn’t even break the trend.
7/

Trend june arctic sea ice


Let’s take a closer look to 2018. Very slow melting in june, indeed. But starting low, and 2018 average is still very low so far. Relatively good situation in july is still far below 1981-2010 median, too.
8/

Slowing down 2018


What about Antarctica ? Antarctic sea ice recently broke records high, isn’t it ? Yes, it’s true. 2014 and surrounding years were record high. But antarctic sea ice suddenly collapsed at the end of 2016 :
9/
2016 antarctic collapse


2016 collapse was remarkable, since antarctic sea ice trend so far was slowly, but steadily heading upwards. Late 2016 collapse looks like this on trend :
10/

Novembre 2016 antarctic collapse


Collapse is also evident on global ice area (northern + southern ice). Neat recovery in 2017 and 2018, but the event was absolutely new on record, and we’re still near record low.
11/

nsidc_global_area_byyear_b

 


Back to north. Why did some global warming alarmists announced in 2007 the near end of summer ice ? Because they thought abnormal situation was the new trend. Indeed, 2007 melting acceleration was stunning :
12/

Stupidly extrapolating

But have a look at longer-term trend : this is the (almost) 40 years shrinking of arctic ice : 3 first years in satellite record vs 3 last years. Starting around 7.5 million sq. km, versus around 4.5 million sq. km recently.
13/

1979 vs 2017


Trend is roughly 1 millions sq. km shrinking per 10 years.
If constant, it would take 40 to 50 years to see free arctic ocean in late summer (september). Would it accelerate a little, some exceptionnal year could see free arctic somewhere between 2030 and 2040.
14/


Globalement, la tendance des températures est toujours à la hausse. Ca a bien ralenti pendant 15 ans, mais ces dernières années, ça a plus ou moins rattrapé la tendance et les modèles qui annonçaient en gros 1° de réchauffement depuis 1960 :
16/20

Global temperature anomaly

 


La situation actuelle est juste au-dessous du scénario médian historique de M. Hansen, en 1988, à peu près +0,9° effectifs contre +1,1° prévus.
17/20

HansenProjection89DP

 


Difficile de tirer des conclusions, sinon, des grosses chutes de neige du Groenland. La neige, c’est très variable, et beaucoup de neige n’indique par forcément un refroidissement. Il neige peu à -50° et plus quand on se rapproche de zéro.
18/20


Il se dit aussi que le Passage du Nord-Ouest n’est pas ouvert cette année. Mais il ne l’est jamais en juillet, juste quelques semaines autour de la mi-septembre. En 2012, année record, il n’était toujours pas libre de glaces fin juillet.
19/20

Northwest passage end july 2012


Conclusion : il est sans doute vrai qu’Al Gore et d’autres sensationnalistes du climat racontent n’importe quoi. Mais rien ne permet, au vu de l’évolution récente de la situation, de penser que les prévisions sérieuses sur le réchauffement n’ont plus cours.
20/20

 


 


Publicités

Written by fabien

13 juillet 2018 à 16:52

%d blogueurs aiment cette page :