1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Archive for the ‘Sans classement fixe’ Category

Idée n°132 : jardiner, naturellement (4) : l’écosystème

leave a comment »

Puisque c’est le printemps, et puisqu’il apparaît de plus en plus clairement que ce qu’on nous fait bouffer est dégueulasse, c’est le moment de revenir aux fondamentaux. Au jardin, avec sans doute la notion la plus centrale de l’agroécologie : l’écosystème.

En agroécologie, on ne fait pas pousser des plantes, on n’élève pas d’animaux : on organise un écosystème. Dans lequel s’épanouiront des plantes et des animaux. Enfin, si on a bien réussi son coup. Parce que les écosystèmes cultivés, c’est comme les chasseurs. Il y a les bons, et il y a les mauvais. Lire le reste de cette entrée »

Publicités

Written by fabien

10 avril 2016 at 19:23

Publié dans Sans classement fixe

Idée n°131 : avoir une pensée pour les chrétiens d’orient

leave a comment »

Damien, qui est un bon chrétien, me fait remarquer qu’avec tout ce qu’il se passe en Syrie et en Irak, on ne parle pas tellement des minorités chrétiennes qui y vivent et s’y font allègrement massacrer. Moi qui suis un abominable mécréant mais qui n’aime pas qu’on massacre les gens pour leur religion (d’ailleurs, je n’aime pas qu’on massacre les gens tout court), je me dis que ce jour de Pâques est une bonne occasion pour avoir une pensée pour eux, et pour ressusciter un peu le blog. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

28 mars 2016 at 16:36

Publié dans Sans classement fixe

Idée n°129 : me fâcher avec tout le monde (2) : Paul Giacobbi

leave a comment »

Paul Giacobbi est un homme extraordinaire, d’une intelligence brillante, d’une culture remarquable, avec lequel j’ai adoré converser quelquefois sur son blog. Un homme d’envergure nationale, qui aurait pu être ministre, mais qui a préféré se consacrer à son île. Un économiste de grande compétence. Le rêve, a priori, de toute région qui, comme la nôtre, gagnerait à être gérée rigoureusement et à trouver sa stratégie de développement. Mais voilà, la Corse aux plus belles choses se plaît à faire outrage, et en 5 ans de règne, outre les multiples doutes concernant sa probité et l’existence d’un « système Giacobbi », qu’il réfute absolument, le bilan est bien maigre, du moins en termes de résultats de gestion (je ne me prononcerai pas ici sur le Padduc, qui a ses qualités, dont celle d’exister, et ses défauts, dont ses 3000 pages qui le rendent inaccessible au commun des citoyens).

Au point de voir monsieur Giacobbi défendre son bilan à coups d’approximations statistiques, se réfugier derrière la conjoncture, ou bien défendre, contre la tendance économique, mais aussi, contre la politique même de ses services, un projet pharaonique. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

4 novembre 2015 at 08:09

Publié dans Sans classement fixe

Idée n°122 : cantà nustrale (3) : à Sergiu

with one comment

25 août 1994. Fin de l’après-midi. Le pire semble évité. Les deux trackers sont arrivés à point, ils ont largué leur chargement de retardant, et la fumée de l’incendie, qui l’instant d’avant passait la crête presque noire, se réduit à un filet bleu en quelques minutes.

Le feu est parti du côté du moulin, comme souvent. Comme en 85, quand il avait brûlé, en 2 fois, la moitié de la vallée du Reginu, terminant sa course tout au bout du Giussani, du côté de Vallica. Mais cette fois, c’est réglé, et il semble qu’on tienne le bon bout pour l’avenir. Les commissions communales bénévoles sont de mieux en mieux organisées, et apportent une aide précieuse aux professionnels. Chaque fois, les incendies sont stoppés un peu plus tôt.

Pierre gare le camion communal devant l’église, en sort, couvert de retardant. Je ris, je dis une connerie que je regretterai toujours, je comprends trop tard que le moment n’est pas drôle. Pierre est décomposé. Il raconte comment il a échappé de justesse au largage des deux tonnes de retardant propulsées à 300km/h par l’avion, en se jetant sous le camion. Il raconte surtout comment Serge n’a pas eu cette chance, comment il a tenté, en vain, de ranimer son ami. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

24 août 2014 at 12:31

Publié dans Sans classement fixe

Idée n°113 : aller se faire un tour

with one comment

J’ai un problème avec la vie. Je l’aurai toujours. C’est notre psy en chef qui l’a dit : si quelques-un chez nous émettent des réserves sur le tour de France, c’est qu’en Corse,  « peut-être plus qu’ailleurs, il y aura toujours des éternels insatisfaits. Des gens qui auront toujours un problème avec la vie« .

C’est vrai, j’ai un problème avec la vie. Je n’arrive pas à m’enthousiasmer pour les célébrations obligatoires, je ne mange pas de Cochonou, je n’aime pas la compétition à outrance, celle qui justifie de piquer des humains comme des veaux aux hormones au mépris de toute morale, ni les caravanes publicitaires… Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

28 juin 2013 at 19:29

Publié dans Sans classement fixe

Idée n°109 : sauver nos deux langues

with 4 comments

Et merde ! Moi, je voulais me reposer, et puis j’ai pas l’habitude d’écrire deux billets comme ça, à la suite. Et voilà que deux gugusses nous pondent dans Le Point un article qui illustre à la perfection l’idée n°109 que j’avais en tête de vous livrer d’ici quelques jours. Voici donc cette idée n°109, mâtinée d’un peu d’actualité.

Je suis sidéré de l’acharnement que mettent les autorités du beau pays de France à écraser encore et toujours les langues et cultures régionales. J’arrive assez bien à comprendre la logique qui a présidé jadis à l’imposition du Français comme langue unique de la république, mais la situation actuelle ne justifie évidemment aucunement que perdure un tel acharnement. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

8 mai 2013 at 11:04

Publié dans Sans classement fixe

Idée n°108 : tout dire à monsieur Valls

with 2 comments

Monsieur Valls, je vais tout vous dire.

Tout ce que je sais sur la Corse, je vais vous le dire. Vous l’écrire, même. Parce qu’avec votre air mauvais de torero qui s’est fait marcher sur le métatarse par une vachette insulaire, vous m’êtes sympathique, mais je ne suis pas sûr qu’il suffise d’avoir l’air méchant pour régler la situation en Corse. Je vais vous dire ce que vous savez déjà, ce que vous devriez savoir, et ce que vous ne comprendrez jamais. Je sais bien que ça ne sert à rien, que vous n’avez pas vraiment l’intention de régler le problème de la violence en Corse. Mais je vous le dis quand même, pour que vous ne puissiez plus prétendre que les Corses ne parlent pas et se complaisent dans la violence. Lire le reste de cette entrée »

Written by fabien

7 mai 2013 at 10:17

Publié dans Sans classement fixe