1000 idées pour la Corse

1000 idées pour la Corse et pour le monde

Idée n°26 : aller à l’essentielle

with 6 comments

C’est pas pour nous vanter, mais en Corse, on a les meilleures plantes aromatiques du monde. C’est pas moi qui le dis, c’est Christian Escriva, spécialiste d’aromathérapie, qui n’est même pas Corse, et qui a passé tout le stage qu’il nous a dispensé au mois d’octobre au Parc de Saleccia à nous répéter que, c’est pas pour nous vanter, mais on a en Corse les meilleures plantes aromatiques du monde. Ah, vous voyez.

Deux secondes que je retrouve mes notes.

D’abord, on a l’immortelle. Célèbre dans toute la galaxie, l’huile essentielle d’Hélicrysum Italicum en provenance de Corse se vend une petite fortune et on n’en produit jamais assez. Un jour que je me frayais un chemin dans les allées encombrées du salon Marjolaine, à Paris, on me présente un gars. « On m’a dit que vous étiez Corse, que vous connaissez des producteurs d’huiles essentielles, il me faudrait 300ml d’immortelle, je paie n’importe quel prix ».

L’huile essentielle d’immortelle est utilisée par les plus grands chirurgiens pour ses qualités cicatrisantes hors du commun. Et j’en sniffe régulièrement quelques nasées (quoi, ça existe pas, nasée ? C’est bien dommage. Narinée, alors ? Non plus ? Vous êtes sûr ?). Ca a des effets euphorisants et ça décrasse l’inspiration. Et ben y’a qu’en Corse qu’on trouve de l’immortelle de cette qualité. C’est bien simple, s’il n’y a pas marqué « origine Corse » sur votre flacon d’huile essentielle d’immortelle, vous vous êtes fait avoir.

Mais ce n’est pas tout. On a aussi le meilleur romarin à verbénones, le meilleur myrte, du pin laricio qu’on ne trouve que chez nous, de la lavande stoechas, on est quasiment les seuls à produire de l’inule odorante (inula graveolens, paraît-il totalement indomesticable), on a le meilleur génévrier nain de l’univers, du lentisque, je te raconte pas (il faut un semi-remorque de lentisque pour extraire un litre d’huile), du clémentinier, de l’achillée de ligurie que tu savais même pas que ça existait, et j’en oublie forcément, si j’écrivais pas si mal, aussi, j’arriverais à me relire.

Les hydrolats récupérés lors de la distillation (pour obtenir les huiles essentielles, on injecte de la vapeur d’eau à haute température pour faire éclater les cellules des plantes, puis on sépare l’huile, et on retrouve l’eau injectée chargée de molécules aromatiques, c’est l’hydrolat) ont des propriétés plus douces que celles des huiles essentielles, et parfois sensiblement différentes.

Il y a juste un domaine où on est un peu légers, c’est celui des huiles antiseptiques. On manque en Corse d’espèces antivirales ou antibactériennes du niveau du ravintsara, par exemple. Mais pour le reste, la Corse est le paradis des huiles essentielles.

Quand on est bons quelque part, y’a pas de raison de se priver du plaisir de se le répéter, mais ça nous donne aussi le devoir de travailler à approfondir la chose :

En tant que malades perpétuels depuis l’invention de la médecine moderne, nous ferions bien de nous intéresser à l’aromathérapie, qui pourrait bien nous apporter des solutions tout à fait agréables aux maux qui nous accablent, et en utilisant une ressource locale, encore.  Disons qu’il serait pas mal que les médecins et pharmaciens de l’île se forment un peu à la question.

En tant que région agricole, nous serions avisés de mener systématiquement une étude du potentiel de la culture et de la cueillette des plantes aromatiques. Et aider les agriculteurs qui souhaitent s’installer dans ce domaine. Avec une vision durable de la chose, évidemment, il ne s’agit pas de nous retrouver avec une monoculture d’immortelles généralisée dans quelques années.

Disons que les huiles essentielles devraient aujourd’hui faire partie de la culture Corse au même titre que la paghjella ou le figatellu. Elles le méritent amplement.

Retrouvez tous les articles de 1000 idées pour la Corse.

Sauf mention contraire, le contenu de cette page est sous contrat Creative Commons

Publicités

Written by fabien

3 décembre 2009 à 20:23

Publié dans Produire ici

Tagged with ,

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Comme c’est bien dit tout ça !
    Je dirais même : l’huile essentielle d’immortelle devrait être inscrite au patrimoine de l’humanité !

    cocasse

    5 décembre 2009 at 20:58

  2. Pas seulement l’immortelle, à mon avis.

    Ce qui est intéressant, mais j’y reviendrai un jour, c’est ce qu’on met dans la notion de patrimoine.
    On a aujourd’hui une vision totalement figée : le patrimoine, c’est ce que nos ancêtres nous ont légué.
    Mais nous oublions que nous avons vocation à devenir bientôt nous-mêmes les ancêtres des prochaines générations. Et alors, qu’est-ce qu’on va leur laisser comme patrimoine ? Des parpaings et du plastique ?

    Un vrai savoir-faire en matière d’huiles essentielles, ça serait pas mieux, comme patrimoine à léguer ?

    fabien

    9 décembre 2009 at 08:50

    • Tu as raison, cher blogueur !
      C’était juste pour faire un peu dans le chauvinisme !
      Je parlais de l’immortelle de Corse, comme on dit « mon village est le plus beau village de Corse au monde » ou « a suppa a piu bona è quella di a mio mama »…
      Mais sur le patrimoine que nous allons léguer, va falloir se remuer pour ne pas laisser avec les parpaing et les plasqiques : les pesticides, antibiotiques, dioxines, PCB, métaux lourds et autres déchets radioactifs (liste non exhaustive, malheureusement)aux générations qui vont essayer de survivre…

      cocasse

      10 décembre 2009 at 12:36

  3. Ca serait marrant d’imaginer le boulot d’un agent du patrimoine dans un siècle. Ca pourrait faire une jolie histoire.

    fabien

    10 décembre 2009 at 13:55

  4. bonjour, je viens de découvrir votre blog ! j’ai adoré !
    pourriez vs me contacter par mail et me laisser vos coordonnées , j’aimerai vs rencontrer ( à titre professionnel !).je viens de reprendre la direction du magazine Balagnews et vos idées m’ intéressement .

    clement

    20 janvier 2010 at 14:14

  5. Je vous envoie ça.

    fabien

    20 janvier 2010 at 16:01


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :